Archives de la Saison 2022

Concerts en Mai

13 Mai - Ensemble TIBIADES
France Angleterre - Une rencontre musicale.

Vendredi 13 mai – L’ensemble Tibiades en concert pour Festillésime 41

Nous avons retrouvé l’ensemble Tibiades, bande de hautbois domiciliée à Valençay, à Pontlevoy  pour le lancement de la saison musicale de l’Association du Festival dans le cadre de sa manifestation Concerts en Mai, la sixième du nom.

Une centaine de mélomane a pu assister, dans le manège de l’abbaye, qui recevra en septembre 2023, comme a pu le dire Hubert Armand, président de l’association, la 1ère coupe du monde de rugby scolaire, au concert intitulé ; France Angleterre, une rencontre musicale. « Prémonition d’une future finale, en 2023 ? Pourquoi pas ! »

La bande de hautbois à la cours de Versailles, dans les années 1650, était au sommet de son art et choyée par les compositeurs. Elle franchissait les frontières et rayonnait aussi dans les cours allemande et anglaise.

Le public s’est vu proposer, après une entrée en majesté sur l’air de « La marche des Mousquetaires », avec une présentation au cours du concert des œuvres et des instruments, ce qui est toujours parfaitement apprécié, un panorama des œuvres majeures de l’époque des compositeurs Philidor, Haendel, Lully, Boismortier, Purcell, allant de morceaux légers, tels ceux de La suite d’Armide de  Jean-Baptiste Lully, à des marches funèbres et également un ensemble de marches dites militaires.

L’accueil très favorable du public, les applaudissement nourris, ont conduit l’ensemble Tibiades a offrir en conclusion du concert «  La marche pour la cérémonie des Turcs » du Bourgeois gentilhomme de Lully.

 

14 Mai -  Ensemble le Concert Idéal

L'HEURE BLEUE

Le FESTIVAL de MUSIQUE

Dimanche 17 juillet Au Cœur de l'Âme Yiddish et Tzigane

Ensemble SIRBA

Concert d’ouverture au Festival de Musique

Dans le manège, à la scène joliment décorée par les établissements Simier, Jean-Louis Berthault, maire de la commune, Philippe Gouet, président du Conseil départemental et Hubert Armand, président du Festival ont ouvert cette 3ème saison, devant un parterre de plus de 300 mélomanes venus écouter l’ensemble Sirba en formation quintette.

L’Ensemble propose une lecture originale du répertoire klezmer, yiddish et tzigane. Le programme acoustique et intimiste au cœur des mélodies d’Europe de l’Est est un florilège d’airs aux accents slaves et yiddish, souvenirs des ambiances festives et familiales de son fondateur Richard Schmoucler.

Sur scène,  Richard Schmoucler (violon), qui propose quelques temps de respiration a son ensemble par de petites histoires d’humour juif, Stanislas Kuchinski (contrebasse), Remi Delangle (clarinette), Lurie Morar (cymbalum) et Christophe Henry (piano),  alternent 1 heure durant morceaux tendres, envoutants ou incitants à la danse.

 

Et c’est avec plaisir, le sourire dans les yeux, que les musiciens remercient le public, de son écoute et de ses applaudissements, de plusieurs rappels qui se terminent par une ovation debout.

Cette première soirée réussie s’est terminée par la traditionnelle dédicace de CD suivie du verre de l’amitié offert au public par la municipalité. Le dernier mélomane parti, les musiciens et quelques bénévoles ont pris ensemble, délicieux moment de convivialité, le repas préparé par Henri et Ginette.

Mercredi 20 juillet     Sonates d'Automne et d'Hiver in blue.

 Jean-Marc LUISADA (piano)

03.JPG

Le dernier passage de Jean-Marc Luisada au festival de Pontlevoy remontait à 2012. Autant dire qu’il était très attendu pour ce concert du mercredi 20 juillet, plus spécifiquement  sponsorisé par l’entreprise Monceau Assurance.  Les quelques 230 mélomanes présents, certains venant de fort loin, n’ont pas été déçus. C’était aussi pour le festival l’occasion de revenir au concert en deux parties séparées par un entracte avec buvette. Cette dernière étant assurée par une ou deux associations de la commune afin de compléter leur revenu.

En première parte il interprétât la sonate n°13 en sol majeur (Hob XVI : 6). de Joseph Haydn. Moins « policée » que d’autres, passablement « déjantée » avec ses débordements baroques, cette vaste sonate en quatre mouvements est un vrai petit chef-d'œuvre d'imagination et de fantaisie qui mériterait de figurer plus souvent dans les programmes de récital.  Pour suivre  il jouât l’ultime sonate pour piano de Franz Schubert, l’un des monuments musicaux les plus bouleversants de l’Histoire de la Musique. L’œuvre est vaste, complexe, techniquement ardue et émotionnellement très forte.

Après l’entracte place à deux œuvres dont certaines parties sont déjà dans la tête de tous les mélomanes présents et de bien d’autres aussi : de Mozart  la sonate KV 311 « alla turca » suivie par le « Rhapsodie in blue » de Gerschwin.

Et pour finir après des applaudissements ftrsè fournis et chaleureux, un bis,  puis un nouveau rappel, enfin une ovation debout suivie encore de deux bis. Pour son plaisir et celui des mélomanes, Jean-Marc Luisada présente quelques-uns des morceaux, rappels des musiques classiques utilisées dans des films qui ont marqués leur époque. La soirée s’est terminée autour du verre de l’amitié offert par Monceau Assurance tard dans la nuit.

Vendredi 22 juillet - Parfums de Femmes - Vive les compositrices célèbres.

Xavier PHILLIPS (violoncelle) - François CHAPLIN (piano)

Samedi 23 juillet - De Mozart à Rachmaninov

Yves HENRY - (piano)
 

Concert du Fonds GOURDON

Ce concert gratuit pour les mélomanes est offert à l’association du Festival de Musique par la Fondation Evelyne Gourdon qui, depuis 2011, participe à l’organisation du concours «Les Virtuoses du Cœur», concours national de piano, qui permet grâce aux dons des auditeurs de financer des actions humanitaires et de découvrir les étoiles montantes de la nouvelle génération de pianistes. Les jurys des phases finales sont constitués des plus grands artistes pianistes et professeur(e)s de conservatoires.

Au programme de ce samedi 23 juillet, Gaspard Thomas sur un programme Liszt et Eve-Mélody Salom sur un programme Chopin.

En 2017, Gaspard obtient un Premier Prix en catégorie Chopin au concours de Brest puis, en 2019, un Premier Prix au concours France-Amériques à Paris ainsi qu’un Second Prix et 7 prix spéciaux au concours Piano Campus à Pontoise et  une sélection pour participer au Concours Long-Thibaud à Paris.

 

Eve-Mélody reçoit le prix Clubs service Rotary-Lions de Saint-Jean-de Luz ainsi que le prix jeunes talents du festival de l'Orangerie de Sceaux. Lauréate de plusieurs concours internationaux, elle remporte en 2020 le prix au concours Yamaha Music Fondation of Europe. Depuis 2016, Eve-Melody est soutenue par les fonds de Tarrazi, la fondation Meyer, le Mécénat Musical Société Générale ainsi que la Fondation Williamson.

Ce fut aussi, première du festival, une conférence-causerie entre Jean-Yves Clément, conseiller artistique du Festival Chopin de Nohant, directeur artistique des Lisztomanias de Châteauroux, et François Chaplin, pianiste et directeur artistique du Festival de Pontlevoy. Son thème portait sur la Magnificience des contraires : Chopin et Liszt. Une trentaine d’auditeurs était présente.

Dimanche 24 juillet - Autour des Valses de Frédéric Chopin

François CHAPLIN (piano)

François Chaplin, directeur artistique du Festival, avait choisi le dimanche 24 juillet pour son récital autour du CD, l’intégrale des Valses de Chopin, qu’il a sort en début d’année.  Rappelons, pour mémoire, que ce CD a été récompensé de 4 ffff par Télérama, de 5 Diapason et 5 Classica.  L’après-midi commença par une conférence-causerie entre Alain Lompech, critique musical ayant la volonté de combattre les idées reçues, membre du jury d'entrée et de sortie de divers conservatoires de musique et de plusieurs concours internationaux de piano (Naples, Monte-Carlo, Rio de Janeiro, Sao Paulo), et François Chaplin. Son thème portait sur l’art d’interpréter Chopin. La vingtaine  d’auditeurs présents, la qualité des échanges nous inviterons à poursuivre l’expérience.

A 18h, sous une chaleur écrasante, François Chaplin, qui enseigne les classes de Licences et Master du CRR de Versailles, donne des master-classes dans le monde entier,  est entré sur scène devant presque 180 mélomanes.  Dans son programme, autour de 10 valses de Chopin, s’intercalaient la barcarole opus 60, quelques nocturnes de Chopin et la sonate en ut majeur KV 330 de Mozart.

A l’issue du concert les mélomanes l’ont rappelé plusieurs fois et malgré la chaleur étouffante, François Chaplin leur a offert plusieurs bis avant  de dédicacer ses CD.

Mardi 26 juillet - Du Poéme à la Rhapsodie hongroise

Claire-Marie Le Guay (piano) - François SALQUE (violoncelle)

Du Poème à la Rhapsodie hongroise, Claire-Marie le Guay, pianiste pour la 1ère fois à Pontlevoy, et François Salque, violoncelliste souvent présent, ont fait vibrer les plus de 200 mélomanes réunis dans le manège.

Claire-Marie Le Guay a créé en 2021 le Concours international de Dinard pour les pianistes amateurs. Elle est la directrice artistique du Festival International de musique de Dinard dont ce sera la 33ème édition en 2022.

Quant à François Salque, « La sensibilité et la noblesse de son jeu » alliées à « un charisme et une virtuosité exceptionnelle » (Pierre Boulez) lui ont permis de remporter pas moins de 10 premiers prix et autant de prix spéciaux.Ses concerts l’ont déjà mené dans plus de soixante-dix pays

A leur programme en deux parties, présentées et commentées par François salque, la première pour des œuvres bien connues, lieder de Schubert et sonate N°3 de Beethoven, et la seconde de découvertes avec la sonate de Chostakovitch et la Rhapsodie Hongroise de Popper.

Après, maintenant les traditionnels rappels, les deux artistes dédicacent de nombreux CD à un public comblé qui a du mal à quitter les lieux.

Jeudi 28 juillet - Carte blanche à Karine DESHAYES

Karine DESHAYES (mezzo) - Florian SEMPEY (baryton) - Antoine PALLOC (piano)

La carte libre à Karine Deshayes a séduit un petit peu plus de 150 mélomanes.

Karine Deshayes, mezzo au parcours international, l’une des trois artistes promus dans l’ordre de la Légion d’Honneur, ce 14 juillet 2022, était accompagnée du baryton Florian Sempey, fascinant titulaire du rôle-titre du « Barbier de Séville » de Rossini depuis dix ans, qui a dominé la dernière distribution toulousaine. Et d’Antoine Palloc, maître de chant au piano.

A leur programme, en deux parties, des airs d’opéra de Mozart et de Rossini : de « la Flûte enchantée » aux « Noces de Figaro » pour Mozart, de « L’Italienne à Alger » au « Barbier de Séville’ pour Rossini ». En solo ou duo, les deux artistes ont comblé le public recevant après leur troisième rappel une ovation débout amplement meritée.

Vendredi 29 juillet - Le Concert des Oiseaux

L'Ensemble La RÊVEUSE
 

Florence BOLTON, à la viole de gambe, et Benjamin PERROT, au théorbe, qui nous avez régalé lors de « Concerts en Mai » en 2021, autour de leur programme « Les Voix Humaines », étaient cette année invités pour la journée « Baroque » du Festival.

C’est par une master-class qu’elle débutait. Avec deux jeunes musiciens, au parcours professionnel déjà bien engagé, Lukas Schneider, viole de gambe, et, Gabriel Rignol, théorbe, un duo fut, après présentation des instruments, travaillé avec commentaires et indications de jeux, avant d’être joué face au public.

Au soir, l’ensemble La Rêveuse, complété de Sébastien Marcq, flûte à bec, et d’Olivier Riehl, traverso, interpréta son programme « Le Concert des Oiseaux », qui nous fit retrouver des musiques de compositeurs faisant entendre des chants d’oiseaux avec un programme évoquant une certaine vision entre science, nature et culture, par la mise en miroir d’œuvres des XVII et XVIII siècle avec d’autres des XXe et XXIe siècle sur le même thème.

Un programme rafraichissant, où le « Coucou » fut très présent, tout comme le public, plus de 130 mélomanes, qui confirme ainsi la place de la journée « Baroque » du Festival.

Samedi 30 juillet - L'Âge d'Or des Comédies musicales

Magali LEGER (soprano) - Philippe DO (ténor) - Jean-François VINCIGUERRA (baryton basse)

Zoé YVERGNIAUX (clarinette) - Thomas PALMER (piano)