Accueil > Programmation > Les musiciens

LES MUSICIENS

Axelle BERNAGE  (soprano)

Après des études de violon et d'histoire de l'art, elle débute le chant au conservatoire de Grenoble. Très vite, elle découvre la musique ancienne grâce à Nicolas Strosser et Arnaud Pumir. En 1999 elle intègre le CNSMD de Lyon où elle rejoint la classe de Marie-Claude Vallin au département de musiques anciennes. Diplômée en 2003 avec les félicitations du jury, elle est amenée rapidement à se produire avec de nombreux ensembles de renommée, tels que les Sacqueboutiers de Toulouse, Doulce Mémoire, Akademia, Jacques Moderne, le Parlement de Musique, Clément Janequin, Diabolus in Musica, Inalto, la Grande Chapelle, Le Parnasse Français,...

Depuis 15 ans elle est par ailleurs membre régulier de Huelgas Ensemble, applaudi et reconnu par la critique musicale comme l'un des plus prestigieux ensembles de musique ancienne…

Né en 1982, Georges Abdallah chante dès son jeune âge, aime et pratique le chant oriental. Il l’étudie au Conservatoire au Liban et se produit régulièrement en tant que soliste dans son pays. Tout petit, il se nourrit également de la tradition byzantine de son Eglise grecque melkite catholique et projette très tôt de chanter cette tradition. Plus tard, il travaille ce chant aux côtés du Père Makarios Haidamous et dans sa chorale CJS «Chorale Jeunesse du Sauveur ».

Installé en France depuis 2005, ses activités sont multiples: chanteur, chef de chœur et musicologue. Il s’attache à faire vivre le chant traditionnel libanais et byzantin. Sa voix chaude et son timbre unique en font l’un des jeunes spécialistes de la musique orientale en France aujourd’hui. Georges Abdallah a obtenu un Master en musique et musicologie à l’université Paris IV Sorbonne en travaillant sur la musique byzantino-orientale du compositeur libanais Elias Nashef.

Depuis 2006 il dirige quatre ensembles vocaux : l’Echo de la Forêt, l’ensemble Vocal Antoine Boesset, la Notina et l’Escapade.

En 2010 il créé avec Issa Murad (oudiste) et Samir Homsi (percussionniste oriental) le trio Ofouq qui les réunit autour de la musique traditionnelle orientale sacrée comme profane. Depuis septembre 2011 il fait partie de l’ensemble Beatus qui interpréte le chant grégorien en s’appuyant sur les musiques de traditions orales représentées par le chant persan, le chant moyen-oriental et le chant byzantin. En 2012, il rejoint l’association « La Baudière » (promotion des musiques de l’Est de la Méditerranée) créée par ses amis Issa Murad et Jérôme Cler.

En 2017 il participe à l’enregistrement d’un disque « Larmes de résurrection » avec l’ensemble La Tempête où il interprète l’évangéliste dans l’histoire de la résurrection d’Heinrich Schütz.

En 2018 il enregistre avec l’ensemble Beatus, « Lux Lucis » qui vient de sortir en avril 2019.

Georges ABDALLAH  (chant byzantin et oriental)

Olivier GLADHOFER (viole de gambe, bombarde, flûte à bec, dulciane et direction musicale)

Passionné par la musique ancienne depuis son plus jeune âge, il commence à se produire en concert dès 1991 au sein de l'ensemble Laostic dirigé par François Tainturier, avec lequel il donne de nombreux concerts durant une quinzaine d’années dans des lieux et festivals prestigieux (Dijon, Vézelay, Beaune, Fontenay, Pontigny, Cordes-surciel, Conques, Troyes, etc..).

Il étudie avec cet ensemble la flûte à bec, un nombre important d’instruments anciens, le chant, et aborde les musiques allant du Moyen-âge à l’époque baroque. Par la suite, il intègre la classe de viole de gambe de Maéva Bouachrine au CNR d'Annecy.

Comme violiste, il participe aux projets de l'ADIA (Association pour le Développement

de Instruments Anciens) et se produit en région Rhône-Alpes avec l'Ensemble Baroque de la Chapelle Ducale de Chambéry.

Comme il se passionne également pour les sonorités des instruments à anches anciens, il se perfectionne auprès de Michèle Vandenbroucque et d’Elsa Frank de l’ensemble Doulce Mémoire au jeu du hautbois et du basson de la Renaissance. De plus, il se produit avec l'ensemble La Salamandre qui est composé de musiciens qui se sont rencontrés lors de leurs études au Conservatoire Supérieur - CNR de Paris dans la classe de Jean Tubéry.

A partir de 2012, il fonde et se consacre avec passion à la direction de l’ensemble Le Banquet du Roy qui a pour ambition de promouvoir le patrimoine et de restituer la vitalité des musiques de la Renaissance à l’époque baroque.

Samir HOMSI  (oud, percussions orientales)

Percussionniste et oudiste syrien de talent, vivant à Paris. Il a étudié la musique arabe et les instruments de Oud et percussions dans son pays d’origine. Il a participé à de nombreux festivals en France, Belgique, Espagne, Algérie et Maroc. Samir a joué avec de grands noms de la musique orientale, parmi lesquels : Ibrahim Maalouf, Fawaz Baker, la chanteuse Sapho, le chanteur palestinien Moneim Adwan et la troupe Alquds.

Du Tablas au Djembé en passant par le khahoun, bandir, rek et bongo : ce qui étonne en passant en revue les instruments dont il a la maîtrise, c'est l'extrême richesse et la diversité des percussions qui enrichissent les présentations auxquels il participe.

Yannick LEBOSSÉ  (contre-ténor, guiterne, guitare baroque, luth)

Guitariste de formation, il se tourne vers le chant lors de ses études de musicologie. Titulaire d’un DEM de chant Renaissance au Conservatoire de Musique Ancienne de Tours, il se forme également à la guiterne auprès de Pascale Boquet. Il est aujourd’hui professeur de chant au Conservatoire d’Art Dramatique de Tours. Il se consacre également à la création de spectacles pédagogiques autour de la musique et de la poésie de la Renaissance dans de nombreux

châteaux de la Loire (Azay le Rideau, Talcy, Châteaudun, Le Clos Lucé à Amboise...).

Musicien polyvalent, il est à l’origine d’un trio Jazz « le Swing d’Ella » dont le répertoire est dédié à Ella Fitzgerald. On peut aussi le retrouver sur youtube (plus de 3 millions de vues) où il propose des vidéos de guitare flamenca.

Eleanor LEWIS-CLOUÉ  (viole de gambe)

Née en Australie, Eleanor Lewis-Cloué étudie le violoncelle au Sydney Conservatorium et à l’University of Sydney.

Elle obtient un Bachelor of Music (1st Class Honours) ainsi qu’un Master of Music (Distinction).

Avant de quitter son pays natal, Eleanor s’est produite avec plusieurs ensembles renommés, dont Coruscations (ensemble de musique contemporaine), The Renaissance Players, The Sydney Chamber Orchestra ainsi que le Tasmanian Symphony Orchestra et le Tasmanian Symphony Chamber Players. Elle a également conçu, élaboré et présenté un concert annuel de musique contemporaine australienne pour violoncelle pendant huit ans.

Attirée par la musique ancienne, elle se perfectionne à la viole de gambe au CNSMD de Lyon dans la classe de Marianne Muller, sortant en 2005 avec un premier prix. En parallèle, elle poursuit ses études de violoncelle baroque avec Marion Middenway. En France, Eleanor Lewis-Cloué s’est produite avec divers ensembles, tels que Diabolus in Musica, Doulce Mémoire, l’Ensemble Céladon, le Festin d’Alexandre … Elle a participé à de nombreux festivals, dont Musica à Strasbourg, Divina Musica, Les Gourmandises Musicales, Fugue en Aude Romane,

Rencontres Musicales Savoie et le Festival de Musique Ancienne de Lyon.

Eleanor enseigne la viole de gambe et le violoncelle baroque au Conservatoire à Rayonnement Régional d'Angers.

Benoît TAINTURIER  (cornet à bouquin, flûte à bec)

Après des études de flûtes à bec au C.N.R. de Châlon sur Saône et une maîtrise de musicologie à l’Université de Bourgogne, Benoît Tainturier obtient le diplôme supérieur de musique ancienne en cornet à bouquin avec Jean Tubéry au Conservatoire Supérieur de Paris-CNR. Il est également titulaire du Diplôme d’Etat de musique ancienne.et a enseigné au Conservatoire à Rayonnement Régional de Dijon. Fondateur de l’ensemble La Salamandre, Benoît Tainturier est régulièrement invité par des ensembles français et européens comme Ensemble Matteus, Maîtrise de

Notre Dame de Paris, Neue Düsseldorfer Hofmusik, Il Ballo, Les Musiciens de la Chambre de la Reine, Ensemble Christophe Plaisance, Camerata Vocale de Brive, la Capilla Flamenca et accompagne Philippe Jaroussky au sein de l’ensemble Artaserse

Victor-Julien LAFERRIERE

Victoire de la Musique 2018

Vainqueur du 1er prix au concours Reine Elisabeth à Bruxelles en 2017, Victor Julien-Laferrière obtient également en 2012 le 1er prix au Concours International du Printemps de Prague et la Victoires de la Musique classique 2018 dans la catégorie « Soliste Instrumentiste de l’Année ».

Il débute le violoncelle avec René Benedetti puis étudie avec Roland Pidoux au CNSMDP, Heinrich Schiff à l’Université de Vienne et Clemens Hagen au Mozarteum de Salzbourg. Parallèlement, il prend part de 2005 à 2011 à l’International Music Academy Switzerland de Seiji Ozawa.
 

En 2018 et 2019, Victor Julien-Laferrière est entre autre l’invité des Royal Concertgebouw Orchestra/V. Gergiev, Orchestre National de France/E. Krivine, Orchestre du Capitole de Toulouse/T. Sokhiev, Orchestre National de Belgique/M. Emelyanychev, Brussels Philharmonic Orchestra/J. Rozen/S. Denève, Nordwestdeutsche Philharmonie/Y. Abel, Orchestre de Chambre de Paris/D. Reiland, …Il est par ailleurs l’invité du Concertgebouw d’Amsterdam, Philharmonie de Paris, CelloBiennale d’Amsterdam, Chapelle Musicale Reine Elisabeth, Philharmonie d’Essen, Théâtre des Champs-Elysées, Louisiana Museum de Copenhague, Fondation Louis Vuitton, KKL de Lucerne, Tonhalle de Zurich, Palais des Beaux-Arts à Bruxelles, Phillips Collection à Washington, des festivals du Printemps de Prague, Mecklenburg-Vorpommern, Gstaad, Klavier Festival Ruhr, Rheingau Musik Festival, des Folles Journées de Nantes et Tokyo, du festival de Pâques d’Aix-en-Provence.

Il obtient le Diapason d’or de l’année 2017 pour son enregistrement avec le pianiste Adam Laloum. En janvier 2019 (Mirare), il a fait paraître un album « Schubert » avec le Trio Les Esprits (Sony Music). A l’automne 2019 parait un disque avec le pianiste Jonas Vitaud (Alpha Classics).

Jonas VITAUD

Jonas Vitaud commence le piano à 6 ans et l'orgue à 11 ans. Formé par Brigitte Engerer, Jean Koerner et Christian Ivaldi, il obtient au Conservatoire National Supérieur de Paris quatre premiers prix (piano, musique de chambre, accompagnement au piano, harmonie).
Lauréat de plusieurs concours internationaux tant en soliste qu'en chambriste (Lyon, ARD de Munich, Trieste, Beethoven de Vienne), Jonas Vitaud se produit dans de prestigieux festivals : Roque d'Anthéron, Lille Piano(s) Festival, Piano aux Jacobins, Pâques à Deauville, Folle journée de Nantes, Festival de la Chaise Dieu, Festival Chopin de Bagatelle, Richard Strauss Festival en Allemagne, Summer Festival de Dubrovnik, French May à Hong Kong, Phillips collection à Washington...

Il joue dans toute l’Europe mais aussi en Russie, Iran, Chine, Turquie, Japon, Etats-Unis...
Il réserve une place privilégiée pour la musique de chambre et joue avec des artistes tels les sopranos Karine Deshayes, Sumi Hwang et Yumiko Tanimura, les violoncellistes Victor Julien-Laferrière et Christian-Pierre La Marca, l’altiste Adrien La Marca, le pianiste Adam Laloum, le clarinettiste Raphaël Sévère, la violoniste Mi-Sa Yang, le Quatuor Zaïde...

Passionné par les musiques actuelles, Jonas Vitaud a travaillé avec des maîtres de la création comme Henri Dutilleux, Thierry Escaich, György Kurtag, Philippe Hersant, Yann Robin...

 

En 2018, pour le centenaire Debussy, Jonas Vitaud a sorti un double album avec le label MIRARE dédié aux jeunes années du compositeur. En 2019 est paru chez MIRARE et ALPHA CLASSICS, deux albums l’un avec la violoniste Mi-Sa Yang consacré aux sonates de MOZART et l’autre au répertoire russe avec le violoncelliste Victor Julien-Laferrière.


Son disque solo consacré à Henri Dutilleux et Franz Liszt chez NoMadMusic est couronné par le Grand Prix Soliste Instrumental de l’Académie Charles Cros (Chic Classica. 5 de Diapason)

Jonas Vitaud enseigne au CNSM de Paris depuis 2013. Il est professeur assistant dans la classe de piano de Marie-Josèphe Jude. Il est artiste associé à la Fondation Singer-Polignac (www.singer-polignac.org)

Smoking Joséphine

« Cinq virtuoses pétillantes pour un nom qui intrigue. Ces solistes accomplies transforment sans complexe le quintette à cordes en un terrain de jeu, s’affranchissant des codes et du cérémonial des concerts classiques.

Benoît TAINTURIER  (cornet à bouquin, flûte à bec)

Après des études de flûtes à bec au C.N.R. de Châlon sur Saône et une maîtrise de musicologie à l’Université de Bourgogne, Benoît Tainturier obtient le diplôme supérieur de musique ancienne en cornet à bouquin avec Jean Tubéry au Conservatoire Supérieur de Paris-CNR. Il est également titulaire du Diplôme d’Etat de musique ancienne.et a enseigné au Conservatoire à Rayonnement Régional de Dijon. Fondateur de l’ensemble La Salamandre, Benoît Tainturier est régulièrement invité par des ensembles français et européens comme Ensemble Matteus, Maîtrise de

Notre Dame de Paris, Neue Düsseldorfer Hofmusik, Il Ballo, Les Musiciens de la Chambre de la Reine, Ensemble Christophe Plaisance, Camerata Vocale de Brive, la Capilla Flamenca et accompagne Philippe Jaroussky au sein de l’ensemble Artaserse